Le métier d'ingénieur études et développement

homme-bureau-ordinateur

L’ingénieur études et développement contribue, grâce à ses compétences, à la conception d’applications informatiques. Walters People vous décrit ici les spécificités, enjeux et les activités principales de ce métier.

Qu'est-ce qu'un(e) ingénieur études et développement ?

L’ingénieur études et développement, également désigné(e) par les appellations ingénieur développement, concepteur/développeur, analyste programmeur et ingénieur support technique, est la personne à qui sont confiées les tâches d’analyse et de conception logicielle des besoins fonctionnels d’une entreprise. Cela inclut notamment la traduction technique des besoins de l’utilisateur, et l’étude de la faisabilité technique de l’application.

Il lui appartient également de concevoir et de développer l’architecture logicielle correspondante, suivant les langages appropriés (Java, C, C++, etc.), d’en réaliser les tests pour vérifier sa conformité à la requête client, avant de procéder à son intégration et à son déploiement. Après la mise en service de l’application, il/elle peut être appelé(e) à réaliser des missions de maintenance évolutive et corrective, à rédiger les documentations techniques pour son utilisation, voire à dispenser des formations à ses utilisateurs.

L’ingénieur études et développement travaille généralement pour le compte d’une SSII. Les sociétés éditrices de logiciels informatiques, les DSI, et les entreprises dotées d’une branche recherche et développement emploient également des ingénieurs développement.

Quel est le parcours type d'un(e) ingénieur études et développement ?

Pour devenir ingénieur études et développement, une formation supérieure en informatique est indispensable. Un cursus en école d’ingénieurs, un DESS/DEA en informatique, ou un diplôme de type Bac+4 en informatique est particulièrement privilégié.

Cette fonction n’exige généralement aucune expérience professionnelle. C’est d’ailleurs en quelque sorte un passage incontournable pour les jeunes diplômés de la filière informatique. Selon les cas, l’ingénieur développement peut occuper un poste en régie. Il/elle travaille alors au sein d’une équipe, avec des attributions bien précises et bien encadrées. Il/elle peut également travailler en forfait, auquel cas il/elle sera mandaté(e) pour réaliser une mission spécifique.

Avec l’expérience, un(e) ingénieur développement peut devenir chef de projet, analyste, consultant(e) technique, administrateur de base de données, ingénieur réseau, architecte technique, ou chef de produit technique.

Quelles sont les qualités d'un(e) ingénieur études et développement ?

Le métier d’ingénieur études et développement nécessite la maîtrise de plusieurs langages de programmation, ainsi que des outils et méthodes de développement informatique. La connaissance de l’anglais technique de base est également indispensable à l’exercice de cette fonction. Une excellente maîtrise de cette langue constitue toutefois un atout majeur.

Par ailleurs, comme les problématiques technologiques varient en fonction des requêtes clients, il/elle doit avoir l’esprit ouvert, et être capable de s’y adapter. L’autonomie est également une qualité indispensable.

Par ailleurs, comme il/elle peut être amené(e) à travailler au sein d’une équipe, l’ingénieur développement doit avoir d’excellentes capacités relationnelles. Enfin, comme le monde de l’informatique ne cesse d’évoluer, l’ingénieur études et développement doit en permanence effectuer une veille technologique afin de pouvoir proposer à ses clients des solutions innovantes et adaptées à leurs besoins.

Quel salaire peut espérer obtenir un(e) ingénieur études et développement ?

La rémunération d’un(e) ingénieur études et développement se situe en moyenne entre 28k€ à 35k€ pour un(e) jeune débutant(e). Un(e) jeune cadre peut, pour sa part, prétendre à un salaire compris entre 40k€ et 50k€.

Découvrez nos offres d'emploi en IT

étude de rémunération  

Read more »