Sur les sites de production, le/la technicien(ne) maintenance est en charge du bon fonctionnement technique des lignes de production, ce qui en fait un rouage indispensable des entreprises industrielles.

Quel est le rôle du technicien maintenance ?

Le technicien maintenance a pour mission de garantir le bon fonctionnement d’une ou plusieurs ligne(s) de production. C’est un rôle qui existe dans toutes les entreprises industrielles et qui est amené à agir sur des lignes plus ou moins complexes, manuelles, semi-automatiques ou automatisées.

Cette fonction exige des connaissances en mécanique, en pneumatique, en hydraulique et – dans un contexte d’automatisation croissante des équipements de production – en électricité et automatismes.

En début de carrière, le technicien maintenance intervient principalement sur de la maintenance curative (pour résoudre des pannes de 1er ou 2ème niveau de complexité). Plus il gagnera en expérience, plus il sera amené à intervenir sur de la maintenance préventive, c’est-à-dire sur la mise en place de procédures permettant d’anticiper efficacement la survenue de pannes : il intervient alors dans ce que l’on appelle la « prévention du risque technique ».

Selon la taille de la structure dans laquelle il intervient et sa séniorité, le technicien maintenance va parfois prendre part à des projets transverses d’optimisation de la performance ou d’installation de nouveaux équipements. Il peut également être en charge de coordonner les activités de prestataires externes.

Quel diplôme et quel parcours pour un technicien maintenance ?

Les techniciens maintenance sont majoritairement recrutés à l’issue d’un Bac Pro ou d’un BTS mais peuvent aussi trouver des débouchés après une Licence Professionnelle. Pour la grande majorité des postes ouverts, une spécialité en maintenance industrielle est requise. Un BTS en électromécanique peut aussi permettre d’obtenir de belles opportunités.

A noter pour les candidats, cette fonction est souvent basée sur des horaires décalés, qui coïncideront avec les cycles de production du site à intégrer.

Quelle rémunération pour un technicien maintenance ?

Au sein des industries dites « propres » (pharmaceutique, cosmétique, dispositifs médicaux, agroalimentaire etc.), de grandes disparités existent au niveau de la rémunération des techniciens maintenance. Les professionnels avec une expertise sur site de production pharmaceutique sont en effet généralement bien mieux payés, ce qui induit une concurrence féroce entre les secteurs.

Les techniciens maintenance bénéficient en effet souvent de primes ainsi que de packages avantageux qui sont destinés à compenser le niveau de contrainte propre à leur secteur (horaires, travail le weekend, contraintes réglementaires fortes, etc.). Avec 6, 7 ou 8 ans d’expérience, leur package peut ainsi aisément atteindre 45K€ et une attractivité inégalée ailleurs. C’est un niveau comparable à des ingénieurs en début de carrière. On note tout de même que ces niveaux sont conditionnés à une formation de qualité et à un parcours cohérent.

Cette situation est liée à une pénurie forte de candidats destinés à ce secteur d’activité. On observe tout de même que cela tend à profiter aussi aux professionnels des autres industries. Ces dernières ont en effet compris le danger de la concurrence des autres secteurs et se dirigent donc vers un rattrapage, afin d’éviter de perdre les meilleurs talents.

Découvrez nos offres d'emploi en life sciences.

Dernières offres d'emploi publiées

News and press information for Walters People

Conseils carrière

»
Work for Walters People

Nous rejoindre 

»
Work for Walters People

Nous contacter

»