Pour la sortie de l'étude de rémunération Walters People 2024, nous avons interviewé Simon Ecorchard, Manager de notre division Banque et Assurance sur les tendances de recrutement et de rémunération pour l'année qui commence.

 

Peux-tu faire un état des lieux du marché pour 2024 ?
Même si le secteur en lui-même est porté par la hausse des sinistres et sa forte sollicitation, 2024 sera aussi timide que 2023 pour l'assurance, mais sera porteur sur des métiers ultra spécialisés comme ceux de l'assurance moto ou de l'actuariat.

Pour la banque, nous observons une continuité des tendances de 2023 en 2024. Si en 2022 les rémunérations ont explosé, en 2023, celles-ci se sont vues stagner. La situation sera similaire cette année, mais il est à noter que les salaires restent tout de même plus compétitifs que sur d'autres marchés.

Entreprises ou candidats : qui sera en position de force sur les marchés de la banque et de l’assurance ? Pourquoi ?
Dans le secteur de l'assurance, les candidats sont toujours en position de force, surtout ceux qui se montrent très qualifiés sur un domaine ou un produit précis. Ils sont souvent sollicités et peuvent se voir offrir de beaux gaps de salaires en changeant d'entreprise. Il en est de même pour les profils de souscripteurs. Les entreprises se montrent généreuses et capables d'augmenter les rémunérations proposées pour attirer les talents convoités.

En banque, sur la partie détail, les entreprises rechercheront des candidats polyvalents, touche-à-tout et avec des compétences variées. Les professionnels qui maîtrisent tous les produits bancaires seront particulièrement recherchés. Sur la partie banque de marché, ce sont les candidats qualifiés en programmation qui seront mis à l’honneur.

Quels conseils donnerais-tu aux entreprises et aux candidats ?
Nous observons un rallongement des processus de recrutement dans le secteur de l'assurance, qui va à l’encontre de ce qu’il faudrait faire pour se démarquer. Aujourd'hui, les candidats sont très sollicités, c’est pourquoi les entreprises doivent faire preuve de flexibilité et d’imagination pour attirer les talents : que ce soit sur le télétravail, la possibilité d'aménager les horaires ou encore sur tout ce qui englobe le sujet de la rémunération.

Côté candidats ; soyez flexibles vous aussi. Il est parfois utile de faire des concessions sur certains aspects pour pouvoir décrocher un poste.

C'est donc aux entreprises autant qu’aux candidats de faire un pas l'un vers l'autre pour trouver un compromis.

Le secteur de la banque propose lui aussi toujours des processus de recrutement trop longs. Nous recommandons donc aux organismes bancaires de diminuer leur durée et d’augmenter leur réactivité pour ne pas perdre les bons candidats.

Candidats, regardez les offres au global, ne vous focalisez pas sur des détails et lancez-vous !

Découvrez l'ensemble de notre étude sur les métiers du secteur bancaire et de l’assurance. Vous êtes à la recherche d'une nouvelle opportunité ? N'hésitez pas à aller consulter nos dernières offres d'emploi ou à nous contacter !

 

Nos conseils aux entreprises 

»

Ecouter nos podcasts 

»

Nous contacter

»