A l’occasion de l’étude de rémunération 2024 de Walters People, Tom Michenet, Managing consultant à Paris et Anne-Laure d’Artigues, consultante à Nantes, reviennent sur les tendances du marché de l’immobilier pour 2024. 

Pouvez-vous faire un état du marché pour 2024 ?
Dans la continuité de 2023, le marché de l'immobilier est morose. Cela se traduit par un recul conséquent des transactions et des opérations immobilières. Les offres d'emploi sur les métiers de la gestion (tels que property manager, gestionnaire de copropriété et gestionnaire locatif) sont encore nombreuses. Ceux-ci n'ont pas encore été trop impactés par l'état actuel du marché de l'immobilier.

Enfin, le marché des bailleurs sociaux continue à être très actif, car les entreprises bénéficient d'aide de l'Etat. Ces dernières poursuivent leurs recrutements, notamment sur la partie réhabilitation, en raison des nouvelles normes environnementales.

En 2024, les métiers qui touchent à la reprise d'immeuble, la construction et la gestion d'actif connaissent un important recul du fait de la faible activité.

Comment les salaires vont-ils évoluer cette année ?
Les salaires sont sensiblement les mêmes qu’en 2023 pour les métiers qui ne sont pas pénuriques (en gestion locative par exemple). Une exception à noter : en raison de la difficulté à trouver et recruter des profils de comptable chez les administrateurs de biens (comptable gérance et comptable de copropriétés), nous observerons une hausse des salaires à l'embauche sur ce métier. L'idée est d'attirer de nouveau talents et de se démarquer de la concurrence.

Quels conseils donneriez-vous aux entreprises et aux candidats ?

  • Aux candidats : réalisez des études en alternance. Celles-ci vous permettront d’avoir une première expérience significative et seront un véritable plus pour votre CV.
  • Aux entreprises : soyez un peu plus souples concernant vos critères de recrutement et proposez des formations en interne.

Entreprises et candidats : qui sera en position de force sur le marché ? Pourquoi ?
En raison de la pénurie de candidats comptables en immobilier, les quelques professionnels à l’écoute seront en position de force sur le marché. Il en est de même pour ceux travaillant en copropriété.

Les candidats en sortie d'études auront plus de difficultés à obtenir des opportunités en raison des lenteurs du marché dans les secteurs de la construction et de la promotion immobilière. Le nombre de candidatures pour chaque poste augmente mécaniquement puisque ces derniers sont peu nombreux, ce qui explique qu'il soit plus difficile de se démarquer. De premières expériences sont alors de véritables atouts.

Vous êtes à la recherche d'une nouvelle opportunité ? N'hésitez pas à aller consulter nos dernières offres d'emploi ou à contacter nos bureaux

Pour une analyse complète des différents secteurs d'activité dans lesquels nous travaillons, consultez notre étude de rémunération 2024.

 

Nos conseils aux entreprises 

»

Ecouter nos podcasts 

»

Nous contacter

»