Notre analyse du marché de l'emploi en région lyonnaise en 2018

poignée-de-mains

L’année 2017 confirme le fort engouement des entreprises lyonnaises pour l’intérim sur les recrutements de leurs fonctions supports. En raison d’un manque de visibilité à moyen terme et d’une hausse constante de leur activité, l’intérim reste pour elles un moyen pertinent et souple de maintenir leur productivité et leur développement.

Dans ce cadre deux métiers ont été particulièrement sollicités cette année, notamment au sein des PME : les chargés de recouvrement, qui répondent à une problématique de rallongement des délais de règlements de factures malgré la loi LME, et les contrôleurs de gestion qui représentent aujourd’hui un enjeu de plus en plus important pour les PME. Côté grands groupes, le contrôle de gestion social est de plus en plus demandé. Il répond à la nécessité d’optimiser et de rationaliser leur masse salariale et d’améliorer encore davantage la gestion de leurs ressources humaines.

En 2018, les recrutements seront de plus en plus tournés vers l’international. En effet la région Rhône-Alpes continue de voir ses PME s’ouvrir à l’export, ce qui nécessitera l’intégration de profils compétents dans ce domaine. Ainsi les postes de comptables bilingues et les assistants export ne seront plus uniquement sollicités par les grands groupes et seront de plus en plus polyvalents.

En parallèle, les besoins sur les comptables en CSP vont continuer d’augmenter puisqu’il est de plus en plus difficile de fidéliser les collaborateurs sur ce type de fonctions.

Les salaires vont rester relativement stables en 2018, la hausse restant souvent liée à un changement d’entreprise. On note cependant que les fonctions pénuriques comme les gestionnaires de paie, les exploitants overseas et les comptables bilingues voient les salaires proposés plus facilement augmenter.

On note enfin que les processus de recrutement ont tendance à se rallonger, que ce soit pour les missions d’intérim ou pour les CDI. Ceci s’explique notamment par le nombre d’interlocuteurs intervenant dans le processus de sélection, mais également par l’importance accordée au savoir-être du candidat recruté. Les entreprises prennent de plus en plus conscience que l’ambiance de travail et l’environnement proposés deviennent des critères privilégiés des candidats. C’est la raison pour laquelle les entretiens sont désormais davantage perçus comme des échanges et des discussions que comme des épreuves de sélection.

Consultez toutes nos analyses du marché de l'emploi en 2018 dans notre étude de rémunération.

Soumettre une offre d'emploi 

Read more »