Mettre en valeur son entreprise pendant l'entretien d'embauche

chapitre1-lb-marque-employeur

Créer un environnement d'entretien engageant

Alors que plus d’un candidat sur cinq admettent pouvoir être aidés (ou pénalisés) par l’environnement et le confort ressenti lors d’un entretien, l’entreprise doit veiller à combiner ses efforts à la fois sur le poste, la posture du recruteur mais aussi et plus largement sur l’expérience vécue par le candidat. Celle-ci pourra en effet le pousser à accepter une offre ou non.

Avant même l’entretien, l’entreprise peut mettre en place quelques « bonnes pratiques » attendues par les candidats et destinées à rendre l’expérience la plus positive possible.

Sept candidats sur dix attendent de l’entreprise un mail préalable avec l’ensemble des informations pratiques, et presque six sur dix aimeraient ne pas attendre trop longtemps les personnes rencontrées. Les entreprises, elles, sont plus sensibles au temps d’attente (94% d’entre elles déclarent limiter le temps d’attente des candidats) qu’à l’accompagnement pré-entretien. Plus de 20% d’entre elles n’envoient effectivement aucun mail préalable contenant les informations pratiques relatives à la rencontre.

Alors qu’un planning d’entretiens optimisé est indispensable pour quatre candidats sur dix et qu’ils sont au total 85% à attendre d’une entreprise qu’elle propose cela, nous observons une relative convergence côté employeurs : sept entreprises sur dix déclarent veiller à cela.

Au moment de l’entretien lui-même, candidats et entreprises sont d’accord : la salle d’entretien doit être confortable. Les entreprises sont cependant plus sensibles aux « petits plus » : 66% d’entre elles proposent systématiquement boisson et collation aux candidats alors que seulement 6% de ces derniers voient cela comme un élément indispensable.

6 candidats sur 10 considérent comme indispensable que l’entreprise qui recrute envoie un mail de suivi d’entretien.

Pour finir, et une fois l’entretien passé, les candidats attendent dans six cas sur dix un mail de suivi et seuls 6% le considèrent comme inutile, mais moins de 30% des entreprises l’ont mis en place systématiquement. Après l’entretien, le maintien du contact reste primordial, créant un lien entre le candidat et la personne qui recrute pour le compte d’une entreprise qui doit en effet capitaliser sur ses équipes, meilleures ambassadrices de son image de marque employeur.

 

Donner les bonnes informations pendant l'entretien

Evidemment, si la forme de l’entretien compte, le fond a lui aussi un impact non négligeable sur la poursuite du processus de recrutement. Les entreprises doivent veiller à apporter les bonnes informations pour valoriser au mieux leur marque employeur pendant l’entretien d’embauche.

Notre enquête met en évidence que les candidats et les entreprises sont globalement d’accord sur les sujets à aborder au cours de la conversation – présentation du poste en tête. Cependant, la rémunération qui apparaît en deuxième position parmi les thèmes d’intérêt des candidats semble moins centrale du côté des entreprises qui – elles – mettent davantage en avant l’équipe et sa description.

3 candidats sur 4 déclarent être influencés par l’état d’esprit du recruteur rencontré pendant un entretien.

Pour éviter toute frustration et pour que leurs candidats ressortent de leurs entretiens avec les réponses attendues, l’entreprise doit se montrer à l’écoute et se présenter à l’entretien munie des réponses aux questions inévitablement posées.

Alors que tous ces éléments très concrets peuvent s’ajuster relativement aisément pour l’entreprise, un dernier sujet a un impact net sur l’image de marque employeur : l’état d’esprit du recruteur. Trois quarts des candidats considèrent en effet que celui-ci peut avoir un impact sur leur aisance lors d’un entretien. Dans le même temps, 80% des entreprises admettent que cet état d’esprit peut évoluer selon la « qualité » du candidat rencontré. Lorsque l’on sait que trois quarts de ces entreprises ont besoin de moins de dix minutes pour savoir si elles poursuivront le processus de recrutement ou non, l’entretien peut vite se transformer en moment de tension. Pourtant, travailler sa marque employeur ce n’est pas seulement se montrer sous son meilleur jour auprès des candidats que l’on souhaite recruter, c’est le faire auprès de l’ensemble des candidats rencontrés, futurs ambassadeurs de la réputation de l’entreprise.

 

Pour en savoir plus, découvrez l'intégralité du livre blanc Valoriser sa marque employeur dès le premier entretien d'embauche.

Soumettre une annonce  

Read more »