Optimiser son processus de recrutement

chapitre1-lb-marque-employeur

Optimiser le processus de recrutement, premier critère d'attractivité

Nos études nous ont permis de mettre en évidence des divergences, en particulier entre ce qu’attendent les candidats, et l’expérience réellement proposée par les recruteurs. Dans ce cadre, et avant même de considérer son contenu, l’entreprise doit veiller au format de son processus de recrutement.

La durée totale de celui-ci, de la candidature jusqu’à l’offre d’embauche, a en effet un impact significatif sur l’expérience d’un candidat. Selon notre étude, 65% d’entre eux pensent que ce processus – du moment où ils postulent jusqu’à celui où ils obtiennent une proposition – devrait durer entre une et trois semaines. Malgré cela, moins de la moitié des entreprises déclarent mettre en place une organisation de leurs recrutements sur cette durée.

Fait encore plus marquant, si seulement 4% des candidats jugent qu’un processus de recrutement est optimal quand il dépasse trois semaines, 43% des entreprises déclarent aller au-delà de cette durée. Cette divergence majeure a inévitablement un impact dans l’attraction et la rétention des talents au cours du processus de recrutement.

Afin de rester attractives auprès des candidats qu’elles rencontrent, les entreprises doivent donc organiser leur processus sur un calendrier optimisé et court.

75% des candidats déclarent que le processus de recrutement peut avoir une influence sur leur volonté de rejoindre ou non une entreprise.

Alors que plus de trois quarts des candidats déclarent que la longueur et le déroulé d’un processus de recrutement peuvent avoir une influence sur leur volonté de rejoindre ou non une entreprise, la confiance règne du côté des entreprises. Elles sont 88% à considérer que les actions et étapes mises en place renvoient en effet une bonne image aux candidats. 

 

Organiser le bon nombre d'étapes pour un processus réussi

Si la durée du processus de recrutement a son importance, le nombre d’étapes passées par les candidats doit lui aussi être un point d’attention pour les entreprises.

Au total, plus de neuf candidats sur dix déclarent qu’un processus de recrutement devrait s’en tenir à trois entretiens au maximum. La majorité d’entre eux (52%) pense même qu’ils devraient obtenir une proposition d’embauche après deux entretiens mais dans le même temps, 47% des entreprises font rencontrer trois personnes ou plus… Encore une fois, les attentes exprimées par les candidats et la réalité du marché de l’emploi divergent. Les entreprises peuvent donc tirer un véritable avantage concurrentiel vis-à-vis des candidats rencontrés, simplement en adaptant leurs pratiques.

2 ou 3 étapes c’est la longueur optimale d’un processus de recrutement pour 90% des candidats.

Un programme d’entretiens en deux ou trois étapes sur un calendrier resserré sera en effet un moteur indispensable dans l’engagement des talents sur la durée du processus. L’entretien devient ainsi un véritable outil pour l’entreprise qui recrute, cultivant la motivation des candidats et évitant surtout de subir la concurrence d’autres acteurs du marché.

Cette adaptation aux attentes des candidats – dans le planning – devra aussi transparaître, pour un effet optimal, sur le contenu qui leur est proposé.

 

Pour en savoir plus, découvrez l'intégralité du livre blanc Valoriser sa marque employeur dès le premier entretien d'embauche.

Soumettre une annonce  

Read more »