Communiqué de presse 

Paris, juin 2020 – Selon une enquête du cabinet Walters People, 76% des collaborateurs interrogés considèrent que la possibilité de faire plus de télétravail est le premier aspect sur lequel les entreprises devront évoluer après la crise. L’attention portée au bien-être et la confiance accordée par le management sont aussi des éléments sur lesquels les candidats attendent les entreprises au tournant. 

Retour au bureau : l’évolution nécessaire des entreprises

D’après une étude réalisée auprès de 1 000 salariés non cadres en France, 76% d’entre eux estiment que la possibilité de faire plus de télétravail est l’aspect le plus important sur lequel les entreprises vont devoir évoluer après la crise. En outre, 51% estiment que l’attention portée à leur bien-être devra être accentuée une fois de retour au bureau. 

Enfin et parce que le travail à distance a aussi ses limites, ils sont 50% à vouloir gagner en autonomie et en confiance, dans un contexte où les techniques de management ont été mises à rude épreuve.

Accepter une offre : les nouveaux critères de choix des candidats 

Les critères d’acceptation d’une offre d’emploi changent également. Si les répondants sont 75% à affirmer que le poste et la rémunération restent les éléments les plus importants dans leur prise de décision, la crise Covid-19 semble avoir fait évoluer les mentalités : les candidats se tournent de plus en plus vers des critères en lien avec la quête de sens et la satisfaction personnelle.  

Le critère des valeurs et de la culture d’entreprise, troisième critère le plus important pour les candidats avant la crise, se place désormais en deuxième position (41%), à la place de la qualité de l’environnement de travail. Le temps de trajet domicile/travail intègre quant à lui le top 3 des critères les plus importants au moment d’accepter une offre (39%).  

Processus de recrutement : et si l’entretien vidéo devenait la règle ? 

Pour les entreprises le challenge est double : maintenir l’engagement des collaborateurs en évoluant pour répondre à leurs nouvelles attentes, mais aussi rester attractives auprès des candidats. 

Pour attirer les meilleurs talents, les entreprises ont tout intérêt à miser sur un processus de recrutement court et pourquoi pas même à distance. En effet depuis la crise, 55% des candidats s’attendent désormais à passer un entretien vidéo lorsqu’ils postulent à une offre. Attention néanmoins, cela ne compte que pour les premières étapes du processus de recrutement. 

« Alors que l’expérience vidéo gagne en popularité, il ne faut pas oublier que l’humain doit rester l’élément central d’un processus de recrutement. Première rencontre entre l’entreprise et son futur collaborateur, l’entretien d’embauche physique est pour le candidat l’occasion de découvrir l’écosystème qu’il va intégrer mais aussi de percevoir l’état d’esprit et l’atmosphère qui y règne. Pour l’employeur, cette rencontre est un moyen de déceler la véritable personnalité du candidat, se sentant généralement plus libre et plus à l’aise face à son recruteur. » souligne Alain Mlanao.

* Enquête Walters People réalisée auprès de plus de 1 000 candidats pendant la période de confinement

Vous venez de conclure un recrutement ? Téléchargez notre e-book "COVID-19 : Réussir l'intégration des nouvelles recrues à distance" et découvrez les conseils de nos experts.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
News and press information for Walters People

Nous contacter 

»
Work for Walters People

Soumettre une fiche de poste 

»
Work for Walters People

Nous rejoindre

»