Le cabinet de recrutement Walters People dévoile son étude de rémunération 2021 et avec elle les grandes tendances de l’emploi des fonctions supports, financières et techniques non cadres. Les salaires resteront globalement stables cette année, à l’exception de certains profils en pénurie, notamment dans les fonctions en digital, supply Chain et administration des ventes. Les secteurs de la pharmaceutique et de l’assurance seront quant à eux particulièrement porteurs en matière d’embauche.

 
 
 
 
 
 

L’enquête menée auprès des candidats Walters People révèle que seulement 20% des salariés s’attendent à recevoir une augmentation cette année, contre 51% l’an dernier. Parmi eux, 46% espèrent une hausse de salaire de plus de 7% : ceux qui s’attendent à recevoir une augmentation de salaires seront donc moins nombreux mais auront des attentes importantes.

Les secteurs qui recrutent : la pharmaceutique et l'assurance

Dans l’industrie pharmaceutique, les profils de pharmaciens industriels intervenant sur des sites de production de médicaments et ayant l’habilitation pour libérer des lots seront toujours très recherchés en 2021. De même, et particulièrement si la France se lance dans la production de vaccins contre le coronavirus cette année, les pharmaciens affaires réglementaires (qui obtiennent les autorisations de mise sur le marché des médicaments) et les pharmaciens pharmacovigilance (qui étudient les effets secondaires des médicaments) seront fortement sollicités. Ces profils de plus en plus rares sur le marché de l’emploi pourront ainsi faire monter les enchères à l’embauche (42k-65k€)* et prétendre à des augmentations de salaire allant jusqu’à +10% par rapport à 2020.

Dans le même sens, les techniciens de maintenance ayant évolué sur des lignes de production pharmaceutiques en environnement stérile, seront largement valorisés sur le marché de l’emploi avec des salaires fixes pouvant atteindre les 40k€ par an. Cette compétence spécifique sera également très recherchée si la France commence à produire des vaccins, dont les conditions de production sont très complexes. 

Sur le marché de l’assurance, la concurrence fait rage et les compagnies misent plus que jamais sur l’orientation client pour se différencier. La souscription de nouveaux contrats ne suffit plus, elles doivent améliorer la satisfaction client pour augmenter leur taux de rétention ce qui explique la forte demande en téléconseillers et conseillers clientèle (26k-28k€).  Par ailleurs, la croissance exponentielle des demandes de prise en charge des pertes d’exploitation, de la part des restaurateurs notamment, confère aux assureurs un rôle primordial dans la gestion de la crise sanitaire. Ainsi le chargé de clientèle, profil commercial en contact constant avec les entreprises dans le but de répondre à leurs attentes sera particulièrement recherché en 2021 (35k-60k€).

Les fonctions en tension : supply chain, digital et administration des ventes

En 2021, une grande tendance s’observera dans les métiers de la supply chain : une augmentation des besoins en logistique et en distribution, due au développement massif du e-commerce depuis le début de la crise sanitaire. Les profils de Chef d’équipe logistique (30k-35k€) et Supply planner (35k-40k€) seront particulièrement recherchés dans le secteur de la santé, pour pallier l’importante demande en matériel de protection sanitaire.

Les profils en digital profiteront d’un marché de l’emploi toujours dynamique cette année, porté lui aussi par l’accroissement de la digitalisation des modes de consommation. Pour assurer la visibilité de leur site internet, le rendre plus attractif et augmenter son trafic, les entreprises miseront sur les profils de Chargé d’acquisition et Content manager (35k-45k€), mais aussi de Traffic manager (38k-50k€). Par ailleurs, et alors que les volumes de données brassées par les plateformes en ligne sont de plus en plus importants, les profils de Data analyst (45k-55k€) pourront bénéficier d’une augmentation de salaire d’environ 5% en 2021.

Du côté des fonctions de l’administration des ventes, c’est dans les secteurs sursollicités pendant la crise que les demandes seront les plus fortes en 2021 : l’agroalimentaire, la pharmaceutique et l’énergie. Les rémunérations devraient rester stables à l’exception de certains postes stratégiques comme le Gestionnaire appel d’offres (34k-38k€). Pour pouvoir prétendre à une augmentation de salaire d’environ 5% en 2021, ce profil rare devra impérativement être capable d’utiliser un progiciel de gestion des appels d’offres (Wanao ou Eurydice).

« En 2021, l’évolution des rémunérations est incertaine et seuls les métiers en tension et les profils en forte pénurie pourront prétendre à des augmentations de salaire. Si la rémunération reste le premier élément d’attractivité des salariés, les entreprises devront également miser sur le télétravail et le management basé sur la confiance pour attirer les profils ayant des compétences très spécifiques. » explique Alain Mlanao, Directeur général Walters People France.

Accédez à l'étude complète et à notre analyse du marché de l'emploi.

 
 
 
 
 
 
News and press information for Walters People

Espace presse 

»
Work for Walters People

Soumettre une fiche de poste 

»
Work for Walters People

Étude de rémunération

»