L’ère du comptable agile est arrivée !

wp-david-gallot-small

Spécialiste du recrutement sur les métiers Finance et Comptabilité au sein de Walters People, David Gallot a souhaité faire un point sur leurs transformations actuelles. Comment se traduisent-elles ? Quels sont les profils les plus demandés ? Quelles sont compétences les plus recherchées ?

Couplée au développement des outils de Business Intelligence, la généralisation des ERP a transformé en profondeur les fonctions en Finance et Comptabilité. Pour la plupart automatisées, les tâches à faible valeur ajoutée telles que la saisie, ont laissé place à des tâches autrement plus qualifiées, comme l’analyse des chiffres. Aujourd’hui adossées à la performance économique, ces fonctions sont devenues cruciales pour la bonne santé d’une entreprise.

Après un relatif sous-staffing des équipes Finance et Comptabilité entre 2015 et 2016, les entreprises ont recommencé à libérer des lignes budgétaires pour relancer leurs recrutements temporaires et permanents. La tendance s’est amorcée en 2017 avec le regain de confiance observé sur le marché, avant de se concrétiser en 2018.

Par exemple, dans le secteur de l’Ouest de l’Île-de-France sur lequel une partie de nos équipes recrute, les entreprises se distinguent par leur performance économique. Or, plus les chiffres sont bons pour les acteurs de l’économie, plus les opérations à traiter sont nombreuses, et plus les enjeux autour de la clôture, du reporting et de la tenue des délais augmentent. Cela se traduit par une consolidation des volumes de recrutement sur les profils de Comptables Généraux, Comptables Transactionnels et Chefs Comptables, à des niveaux de qualification intermédiaires (3 à 8 ans d’expérience).

Dans le même temps, parallèlement à l’ouverture de nouveaux postes, l’exigence à l’égard des candidats monte d’un cran. Il est attendu d’eux une double expertise : technique, bien sûr, avec la maîtrise de hard skills (outils d’ERP, Business Analyse et Anglais) ; mais aussi sociale avec la maîtrise de certaines soft skills. Le temps du comptable timoré est bel et bien révolu, place désormais au comptable… agile !

Outre savoir résister au stress de délais de clôture de plus en plus courts, il doit désormais savoir communiquer avec les opérationnels pour comprendre leur métier et ainsi mieux le traduire comptablement.

La capacité à se former régulièrement sur des sites spécialisés pour garder à jour ses compétences techniques (e-learning, MOOC, tutos, etc.) constitue également un véritable atout pour son employabilité.

Conscientes de la pénurie de ces talents, les entreprises déploient de nombreux efforts pour les attirer, les retenir et leur permettre de se développer. Sur les salaires d’abord, en hausse de 5% depuis 2015 pour les Comptables Transactionnels, les Comptables Généraux et les Chefs Comptables, respectivement rémunérés à hauteur de 30, 36 et 42k€* en moyenne par an. Sur les recrutements ensuite, qui s’ouvrent aux profils juniors aptes à apprendre vite et bien. Et enfin sur les programmes de mentoring, fréquemment proposés aux candidats pour leur offrir la visibilité dont ils ont besoin en termes d’évolution de carrière. En travail temporaire, les missions, de plus en plus longues (6 mois en moyenne), ouvrent souvent des passerelles vers d’autres périmètres.  

En tant que recruteurs, ces changements exigent un entretien rigoureux de notre talent pool et une hyperspécialisation de nos périmètres d’action pour accompagner l’essor de fonctions promises à un avenir radieux.

David Gallot - Senior Manager des divisions Commerce La Défense et IDF Sud chez Walters People

* Étude de Rémunération Walters People, 2018

Découvrez nos offres en comptabilité 

Read more »