Le metier de Téléconseiller Assurance

femme-casque-ordinateur

Le/La téléconseiller(e) assurance permet aux entreprises de fidéliser leur clientèle à travers son rôle de conseil. Walters People vous invite à découvrir les spécificités et les enjeux de ce métier.

Qu'est-ce qu'un(e) téléconseiller(e) assurance ?

 

Il/Elle travaille dans un centre d’appel, et se sert quotidiennement d’un téléphone et d’un ordinateur. Ce poste peut porter plusieurs dénominations. En un mot, on peut dire que le/la téléconseiller(e) en assurance est un(e) informateur/rice.

Le terme chargé(e) de clientèle est par exemple utilisé dans les banques et organismes financiers, celui de gestionnaire de sinistre dans les compagnies d’assurances, téléopérateur/rice ou téléacteur/rice chez les outsourcers et les sociétés de sous-traitance.

Le premier rôle du/de la téléconseiller(e) en assurance est de traiter les appels entrants. Sa mission consiste alors à apporter des réponses satisfaisantes aux requêtes des clients. Il peut s’agir d’explications concernant les différents produits et offres de l’entreprise, la réception et traitement des réclamations clients, etc. Au cas où son interlocuteur/rice demande des informations sur des produits qu’il/elle ne possède pas encore, le/la téléopérateur/rice peut être amené(e) à jouer un rôle de vendeur.     

Quel est le parcours type d'un(e) téléconseiller(e) assurance ?

Il n’existe à ce jour aucune formation spécifique pour devenir téléconseiller(e) assurance. D’ailleurs, les entreprises forment généralement leurs téléopérateurs elles-mêmes (formation interne).

Les recruteurs privilégient toutefois les individus ayant suivi des formations en Commerce-vente, Communication, ou Marketing. Un diplôme Bac+2 est généralement requis.

Voici entre autres une liste des diplômes souvent demandés dans les annonces : Bac Pro Vente, Bac Pro Commerce, BTS Management des unités commerciales, BTS Négociation et relation client, BTS Technico-commercial, DUT Techniques de commercialisation.

Après plusieurs années d’expérience, le poste de téléopérateur/rice peut évoluer en superviseur/se de centre d’appel, responsable de centre d’appel (responsable de plateau ou chef de plateau), ou formateur/rice en centre d’appel.    

Quelles sont les qualités d'un(e) téléconseiller(e) assurance ?

Le métier de téléconseiller(e) assurance demande un grand sens de l’écoute, du calme, de la patience et de l’empathie. Entre autres, pour faire face aux requêtes et humeurs des différents interlocuteurs, le dialogue pouvant être parfois difficile, un(e) téléopérateur/rice doit être résistant au stress. La maîtrise des progiciels utilisés par l’entreprise et des outils bureautiques modernes est également indispensable.    

Quel salaire peut espérer obtenir un(e) téléconseiller(e) assurance ?

Le salaire annuel d’un(e) téléconseiller(e) assurance se situe dans la fourchette du SMIC. Un(e) jeune débutant(e) peut notamment espérer gagner entre 1425€ et 1600€ par mois. Un(e) téléopérateur/rice expérimenté(e) peut gagner jusqu’à 2000€ par mois. Des primes s’ajoutent généralement à ces chiffres.

Découvrez nos offres d'emploi en Assurance

étude de rémunération  

Read more »

Dernières offres d'emploi publiées