Répondre à une contre-proposition

homme-tablette-business

Nombreux sont les employeurs ayant des difficultés à retenir les professionnels de qualité. Dès lors, les contre-offres deviennent une stratégie de plus en plus prisée pour éviter le départ des équipes.

Lorsque vous réfléchissez à accepter ou non une contre-proposition, il est important de garder en esprit l’impact possible de cette décision sur votre carrière dans le long terme.

Dans cette position, vous devez vous demander si l’offre est réellement en accord avec les raisons qui vous poussaient à l’origine à vouloir partir. Il demeure possible que votre futur dans l’entreprise soit impacté, même si vous décidez de rester.

«  Nos recherches ont montré que si de nombreux professionnels ont reçu des contre-offres durant leur process de démission, 39% de ceux qui ont accepté sont finalement revenus sur le marché du travail sous un an » explique Sam Walters, Associate Director chez Robert Walters.

« Cela suggère que les employés qui ont pensé quitter une entreprise pour finalement rester ne sont pas décidés à rester sur le long terme. »

Votre employeur actuel veut vous racheter

C’est dans l’intérêt de l’entreprise de retenir autant que possible leurs meilleures équipes. Aussi, les managers vont souvent essayer de motiver financièrement leurs employés pour que ceux-ci restent.

Intégrer une nouvelle entreprise peut sembler intimidant mais une hausse de salaire et une progression de carrière peuvent, elles, être attirantes. Mais avant d’accepter une contre-offre, il vous faudrait considérer différents facteurs :

  • La confiance dans la relation avec votre employeur a-t-elle été brisée ?

Alors que les contre-offres sont une stratégie courante chez les employeurs pour retenir leurs équipes, 39% des employés qui les acceptent retournent sur le marché du travail dans l’année qui suit.

Il est possible que l’opinion que votre employeur a de vous ait été endommagée par le fait que vous ayez sérieusement envisagé de partir.

Si vous avez cherché un autre emploi, votre employeur peut vous considérer comme moins digne de confiance qu’auparavant. Tout rendez-vous pourra lui paraître suspect, ce qui pourra vous faire sentir moins à l’aise dans votre travail.

  • La contre-offre est-elle faite dans votre intérêt ou dans celui de votre employeur ?

Retenir les salariés, même en contrepartie d’une hausse de salaire ou de bonus, est généralement moins cher que d’embaucher et former un nouvel employé. Ce sont ces facteurs qui peuvent motiver votre employeur à décider de vous pousser à rester.

« Alors qu’il est clairement dans l’intérêt de votre employeur de vous garder, ça ne change pas le fait que vous avez été assez insatisfait au travail pour non seulement chercher une autre opportunité mais aussi pour passer des entretiens jusqu’à obtenir une offre pour un nouvel emploi ! » poursuit Sam Walters.

  • Qu’est ce qui, dans un premier temps, vous motivait à partir ?

Les contre-offres impliquent généralement une hausse de salaire ou des avantages qui vous pousseraient à rester.

Alors qu’une hausse de salaire peut être tentante, nos recherches montrent que les salariés cherchent plutôt des nouvelles opportunités qui leur permettraient de progresser plus rapidement dans leur carrière.

Accepter une contre-offre pour des raisons purement financières ne répondrait pas forcément au problème qui vous poussait, dans un premier temps, à envisager un départ. En particulier si celle-ci ne vous aide pas à faire évoluer votre carrière ou à satisfaire vos ambitions.

  • Etiez-vous valorisé par votre employeur avant que vous ne pensiez à démissionner ?

Auriez vous bénéficié de la hausse de salaire ou de la promotion de la contre-offre si vous n’aviez pas remis votre démission ? Si non, êtes vous satisfait de travailler pour une entreprise qui ne récompense ses employés qu’une fois ceux-ci démissionnaires ?

«  Dans certains cas, les employeurs vont proposer une hausse de salaire comme contre-offre à une dépense direct que représenterait le paiement de bonus » selon Sam Walters.

« Particulièrement dans le cas où les bonus comptent pour une part importante du revenu annuel, cela peut bouleverser leurs plans financiers. »

Découvrez tous nos conseils carrière.

Nous rejoindre  

Read more »

Dernières offres d'emploi publiées