La réponse aux candidats, un passage obligé pour les entreprises

chapitre1-lb-marque-employeur

Maintenir son image employeur jusque dans la sélection finale

Alors qu’au cours de l’entretien, la volonté de poursuivre avec un candidat ou non est très vite assez nette pour les entreprises, il est indispensable d’apporter une réponse à chaque candidat à l’issue de chaque étape.

L’absence de réponse, même dès la première étape d’un processus de recrutement, peut renvoyer une image particulièrement néfaste : manque de professionnalisme, déconsidération... Neuf candidats sur dix ont une image très ou plutôt négative d’une entreprise ne prenant pas la peine de répondre à une candidature.

76% des candidats ont déjà passé un entretien sans jamais recevoir de réponse.

Malgré cela, plus de quatre entreprises sur dix admettent ne pas donner systématiquement de réponse, le manque de temps étant la raison principalement évoquée. Malgré cette attente d’une réponse, nettement exprimée, plus de trois quarts des candidats déclarent avoir déjà passé des entretiens sans jamais en recevoir… Les entreprises qui ne le font pas encore tireraient donc immédiatement bénéfice d’une réponse donnée.

90% des candidats ont une image plutôt ou très négative d’une entreprise qui ne donne pas de réponse lors d’un processus de recrutement.

 

Quand répondre et comment ? 

Si l’absence de réponse peut dégrader l’image de marque employeur de l’entreprise qui recrute, la lenteur et le contenu de la réponse également. 

Pour plus de 50% des candidats, un délai de réponse post-entretien doit idéalement être inférieur à 3 jours. Six candidats sur dix considèrent même comme indispensable de recevoir un mail post-entretien avec un suivi du processus en cours – quelle que soit la décision de l’entreprise.

En outre, il est indispensable que les entreprises expriment clairement leurs raisons lors d’un refus.

En effet, plus de sept candidats sur dix pensent avoir déjà été rejetés d’un processus de recrutement pour une raison discriminatoire.

Pour éviter tout malentendu lors d’un processus d’entretien, l’entreprise doit veiller à exprimer clairement auprès d’un candidat si elle souhaite poursuivre avec lui ou non. Il est enfin crucial que cette décision soit justifiée par des raisons claires pour que le candidat comprenne l’ensemble des éléments étant entrés en jeu, tout particulièrement en cas de réponse négative.

 

La décision du candidat : transformer l'essai

Le processus de recrutement et le déroulement des entretiens n’ont pas seulement un impact sur l’image de marque employeur d’une entreprise. Ils peuvent aussi avoir un impact sur la décision d’un candidat d’accepter ou non une offre. 

Au moment de la décision d’accepter une offre, pas de surprise du côté des candidats. Ceux-ci privilégient le contenu du poste et l’environnement de celui-ci.

3 critères principaux d’acceptation d’une offre :

  1. Le poste et sa rémunération 
  2. Les conditions de travail 
  3. La culture et les valeurs de l’entreprise
 
Cependant, aux côtés des critères « évidents », relatifs au poste et aux conditions de travail, 15% des candidats déclarent que la personnalité et la réactivité du recruteur ont un impact sur leur souhait d’accepter une offre ou non. Ce chiffre est plus élevé que celui de la sécurité de l’emploi, citée par seulement 10% des candidats, preuve, s’il en fallait encore une, que l’ensemble du processus de recrutement doit faire l’objet – pour les entreprises – de la plus grande attention.
 
Le processus de recrutement a une influence sur la décision finale des candidats. Pour s’assurer de l’acceptation de leurs offres par les meilleurs talents, les entreprises doivent veiller, sur l’intégralité de la durée du processus de recrutement, à toute une gamme de critères et à leur influence. En investissant dans l’optimisation de leur processus de recrutement, à toutes les étapes, elles vont pouvoir valoriser leur image de marque en tant qu’employeur et la rendre attractive.

 

Pour en savoir plus, découvrez l'intégralité du livre blanc Valoriser sa marque employeur dès le premier entretien d'embauche.

Soumettre une annonce  

Read more »